Centre d’Études Franco-Russe de Moscou

RUBRIQUES

ÉVÉNEMENTS DU CENTRE

2009 affiche-enfance.jpgUn Octobre oublie (affiche).jpg

Depuis sa création en 2001, le Centre d’études franco-russe de Moscou est devenu un lieu incontournable de la recherche franco-russe en sciences humaines et sociales, situé dans le bâtiment de l’INION, l’Institut d’information scientifique en sciences sociales près l’Académie des sciences de Russie.

Le CEFR a pour vocation de stimuler les recherches en sciences humaines et sociales sur l’ensemble de la Fédération de Russie avec un périmètre d’action qui s’étend à trois autres Etats d’Europe orientale (Ukraine, Biélorussie, Moldavie). Sa vocation est d’être à la fois un centre de recherches pluridisciplinaire, qui accueille des chercheurs en délégation, un lieu de coopération entre chercheurs de France et des pays cités plus haut, un lieu de formation et d’accueil pour les jeunes chercheurs et enfin un lieu de valorisation scientifique.

Le CEFR est un lieu tout à fait unique d’acquisition, transmission, discussion du savoir. Il se distingue par son caractère transdisciplinaire et international : s’y croisent et s’y rencontrent des chercheurs de toutes disciplines en sciences humaines et sociales, débutants comme confirmés, français, russes et d’autres nationalités encore. C’est donc un creuset pour la recherche et pour le dialogue entre les disciplines, les approches et conceptions scientifiques, un lieu d’échanges toujours stimulants, d’autant plus que s’y expriment souvent des manières très différentes de travailler. L’expérience prouve que cette interaction entre les approches scientifiques est extrêmement féconde.

Par l’organisation et/ou la co-organisation de colloques internationaux, journées d’études et séminaires et par le soutien logistique qu’il peut apporter, le CEFR est un véritable acteur de la vie scientifique en Russie principalement mais aussi en France.

Le CEFR est l’une des rares institutions qui encourage les jeunes chercheurs, doctorants et post-doctorants, ce qui est une part essentielle et très remarquée de son action. Grâce aux séminaires, bourses et écoles d’été, le CEFR les aide à se rendre sur leur terrain, explorer les archives, rencontrer des spécialistes correspondant à leur champ de recherches, enrichir leurs approches scientifiques et monter leurs premiers projets collectifs.

Le CEFR est aussi un centre d’information : sa liste de diffusion est performante et très consultée, il est présent sur Internet par le biais de ce site et d’une page Facebook. Le fait d’être installé dans les locaux de l’INION et au voisinage de l’Institut d’histoire allemand (DHI) offre la précieuse possibilité de consulter les riches bases de données de ces deux institutions. Enfin, sa bibliothèque comprend un choix d’ouvrages en français très pointu.

L’équipe du Centre a à cœur de continuer à jouer ce rôle d’interface scientifique et d’élargir encore les liens avec les régions russes et les pays de son périmètre.

La directrice du CEFR Hélène Mélat